Le Riedmühle

Le Riedmühle

  • Français
    • Allemand
    • Anglais
    • Néerlandais

Effets spéciaux : Bruits de marécage : Vent, roseaux, ruisseau, clapotis lent de la roue du moulin

 

Essayez de vous repenser 500 ans en arrière dans le temps. Dans l’année 1474. Pouvez-vous imaginer à quoi cela ressemblait à l’époque ? Oui, toute la région était encore une vaste zone marécageuse. Donc, pas de routes asphaltées, pas de voitures, pas de lanternes électriques, pas de maisons sur le Rossberg. Mais plutôt une zone humide avec des sols lourds et humides, des roseaux se balançant doucement au vent, et probablement un million de moustiques.

 

Effets spéciaux : Moustiques, bruit de main frappant un moustique
Effets spéciaux : Roue de moulin dans le ruisseau

 

Mais déjà à cette époque, un moulin à eau se tenait ici. À savoir le moulin du marécage ou ‘Riedmühle’, qui fut déjà mentionné dans un document de 1474. Le ‘Riedmühle’ était l’un des trois moulins de Nierstein le long du Flügelsbach. On peut encore voir « Die Bach » – comme les habitants de Nierstein l’appellent – couler de l'autre côté de la rue. L’Oberdorfstraße – c'est-à-dire la route principale qui traverse le vieux centre-ville – était, à l’origine, parallèle au ruisseau, qui était encore ouvert à l’époque, et on peut encore le reconnaître aujourd’hui à travers ses multiples courbures. Dans le cours ultérieur du ruisseau, il y avait encore la ‘Kreuzmühle’ dans la ‘Mühlgasse’ et la ‘Rheingässer Mühle’ dans la ‘Rheinstraße’. S’y ajoutaient encore trois moulins sur bateaux sur le Rhin.

 

Les moulins étaient importants, car ils fournissaient la farine dont les habitants de Nierstein avaient besoin pour cuire du pain. Tout comme le ‘Riedmühle’ ! La roue du moulin dans le ‘Flügelsbach’ entraînait les meules dans la chambre de broyage – et le bon meunier travaillait dur, traînait des sacs, pelletait le grain et la farine et veillait à ce que tout tourne. Même si le moulin ne lui appartenait même pas. Il n’en était que le locataire. Comme tant d’autres propriétés à Nierstein – le moulin appartenait aux familles nobles pendant des siècles. À l’origine, il avait appartenu aux seigneurs de Heusenstamm, puis en 1632 aux Mosbach von Lindenfels, qui possédaient également le ‘Geismarer Hof’ dans l’Oberdorfstraße, puis, au XVIIIe siècle, aux barons de Rollingen et aux comtes von der Leyen, propriétaires du château entouré de douves, qui se trouvait autrefois dans l’Oberdorfstraße.

 

Mais tout comme la noblesse, les meuniers aimaient apparemment se tenir à l'écart : Le petit-fils du meunier de la ‘Riedmühle’ épousa la fille du meunier de la ‘Kreuzmühle’. Et leur mère, à son tour, était issue de la Froschmühle de Schwabsburg. Chacun son métier et les vaches seront bien gardées ... d’ailleurs, des membres de leurs familles émigrèrent à Richfield dans le Wisconsin, de sorte que même dans l’Amérique lointaine, les gens se racontaient des histoires au sujet des moulins du Flügelsbach à Nierstein – même si cela fait déjà bien longtemps que les roues des moulins ont arrêté de tourner ...

 

Si vous souhaitez apprendre plus au sujet du Nierstein historique, nous vous invitons à participer à un de nos kulTours accompagnés par audioguide ! Ils commencent respectivement sur la place du marché et à l’hôtel de ville.

Route vers le Riedmühle:

Le Riedmühle

  • Français
    • Allemand
    • Anglais
    • Néerlandais

Effets spéciaux : Bruits de marécage : Vent, roseaux, ruisseau, clapotis lent de la roue du moulin

 

Essayez de vous repenser 500 ans en arrière dans le temps. Dans l’année 1474. Pouvez-vous imaginer à quoi cela ressemblait à l’époque ? Oui, toute la région était encore une vaste zone marécageuse. Donc, pas de routes asphaltées, pas de voitures, pas de lanternes électriques, pas de maisons sur le Rossberg. Mais plutôt une zone humide avec des sols lourds et humides, des roseaux se balançant doucement au vent, et probablement un million de moustiques.

 

Effets spéciaux : Moustiques, bruit de main frappant un moustique
Effets spéciaux : Roue de moulin dans le ruisseau

 

Mais déjà à cette époque, un moulin à eau se tenait ici. À savoir le moulin du marécage ou ‘Riedmühle’, qui fut déjà mentionné dans un document de 1474. Le ‘Riedmühle’ était l’un des trois moulins de Nierstein le long du Flügelsbach. On peut encore voir « Die Bach » – comme les habitants de Nierstein l’appellent – couler de l'autre côté de la rue. L’Oberdorfstraße – c'est-à-dire la route principale qui traverse le vieux centre-ville – était, à l’origine, parallèle au ruisseau, qui était encore ouvert à l’époque, et on peut encore le reconnaître aujourd’hui à travers ses multiples courbures. Dans le cours ultérieur du ruisseau, il y avait encore la ‘Kreuzmühle’ dans la ‘Mühlgasse’ et la ‘Rheingässer Mühle’ dans la ‘Rheinstraße’. S’y ajoutaient encore trois moulins sur bateaux sur le Rhin.

 

Les moulins étaient importants, car ils fournissaient la farine dont les habitants de Nierstein avaient besoin pour cuire du pain. Tout comme le ‘Riedmühle’ ! La roue du moulin dans le ‘Flügelsbach’ entraînait les meules dans la chambre de broyage – et le bon meunier travaillait dur, traînait des sacs, pelletait le grain et la farine et veillait à ce que tout tourne. Même si le moulin ne lui appartenait même pas. Il n’en était que le locataire. Comme tant d’autres propriétés à Nierstein – le moulin appartenait aux familles nobles pendant des siècles. À l’origine, il avait appartenu aux seigneurs de Heusenstamm, puis en 1632 aux Mosbach von Lindenfels, qui possédaient également le ‘Geismarer Hof’ dans l’Oberdorfstraße, puis, au XVIIIe siècle, aux barons de Rollingen et aux comtes von der Leyen, propriétaires du château entouré de douves, qui se trouvait autrefois dans l’Oberdorfstraße.

 

Mais tout comme la noblesse, les meuniers aimaient apparemment se tenir à l'écart : Le petit-fils du meunier de la ‘Riedmühle’ épousa la fille du meunier de la ‘Kreuzmühle’. Et leur mère, à son tour, était issue de la Froschmühle de Schwabsburg. Chacun son métier et les vaches seront bien gardées ... d’ailleurs, des membres de leurs familles émigrèrent à Richfield dans le Wisconsin, de sorte que même dans l’Amérique lointaine, les gens se racontaient des histoires au sujet des moulins du Flügelsbach à Nierstein – même si cela fait déjà bien longtemps que les roues des moulins ont arrêté de tourner ...

 

Si vous souhaitez apprendre plus au sujet du Nierstein historique, nous vous invitons à participer à un de nos kulTours accompagnés par audioguide ! Ils commencent respectivement sur la place du marché et à l’hôtel de ville.

Route vers le Riedmühle:

Also available in: Deutsch English Nederlands