Geismarerhof

Geißmarer Hof

  • Français
    • Allemand
    • Anglais
    • Néerlandais

Quand vous pensez à l’histoire de votre famille : Jusqu’où vous est-il possible de remonter ?

À vos propres grands-parents, à vos arrière-grands-parents ? Probablement pas beaucoup plus loin, n’est-ce pas ? Mais comment alors sait-on quelque chose au sujet de l’histoire et des propriétaires des anciennes fermes de Nierstein, dont certaines remontent à plusieurs générations, partiellement jusqu'au XIIe siècle ? Eh bien, surtout à partir de vieux documents qui réglementaient la propriété foncière ou les donations. Ou sur la base d’autres écrits tels que les livres d’église ou les registres de tribunal.

Dans le cas du ‘Geißmarer Hof’, il existe une inscription – disons « révélatrice » – datant de 1657 dans le « Registre des procès-verbaux du tribunal des chevaliers de Nierstein ». Le noble Johann Heinrich II Mosbach von Lindenfels, qui résidait ici au Geißmarer Hof, poursuivit le domestique de la maison « Zum Weißen Schwan » (la maison « Au cygne blanc ») pour agression et outrage. Ce dernier s'était notamment moqué du fait que le « noble chauve » ne pouvait se payer son propre domestique et que sa bien-aimée était une « femme frivole ». En d'autres termes : « Le chauve est fauché et sa femme est une traînée ! » Quel affront ! Le noble en était tellement enragé qu’il exigea même la peine de mort pour le domestique. Mais la haute cour des chevaliers refusa – les deux belligérants avaient tous deux probablement bu plus que de raison.

Et les habitants de Nierstein ont toujours été indulgents à ce sujet... Aujourd’hui, bien sûr, des gens très amicaux et pacifiques vivent ici au Geißmarer Hof. Mais cette histoire le montre : seul ce qui fut documenté a été transmis.

 

Eh bien voilà, cela nous amène à la fin de notre kulTour 1. Si vous remontez maintenant l’Oberdorfstraße à pied, vous serez de retour sur la place du marché en un peu moins de 5 minutes. Là, vous avez l’occasion de vous fortifier après notre visite ou de repasser notre visite en revue tout en dégustant un bon verre de vin Nierstein.
Si vous voulez en savoir plus sur l'histoire de Nierstein, nous vous recommandons les livres et brochures de l’association historique. Vous trouverez le lien correspondant sur le site Web.
Vous pouvez aussi commencer notre kulTour 2 à l’occasion – il part de l'hôtel de ville de Nierstein, juste au coin de la Bildstockstraße, passe par le plus vieux vignoble d’Allemagne et se termine à la tour de guet.
Est-ce que notre tour vous a plu ? Alors parlez-en à d’autres ! Nous nous en réjouissons !

Route vers la place du marché:

Geismarerhof

  • Français
    • Allemand
    • Anglais
    • Néerlandais

Quand vous pensez à l’histoire de votre famille : Jusqu’où vous est-il possible de remonter ?

À vos propres grands-parents, à vos arrière-grands-parents ? Probablement pas beaucoup plus loin, n’est-ce pas ? Mais comment alors sait-on quelque chose au sujet de l’histoire et des propriétaires des anciennes fermes de Nierstein, dont certaines remontent à plusieurs générations, partiellement jusqu'au XIIe siècle ? Eh bien, surtout à partir de vieux documents qui réglementaient la propriété foncière ou les donations. Ou sur la base d’autres écrits tels que les livres d’église ou les registres de tribunal.

Dans le cas du ‘Geißmarer Hof’, il existe une inscription – disons « révélatrice » – datant de 1657 dans le « Registre des procès-verbaux du tribunal des chevaliers de Nierstein ». Le noble Johann Heinrich II Mosbach von Lindenfels, qui résidait ici au Geißmarer Hof, poursuivit le domestique de la maison « Zum Weißen Schwan » (la maison « Au cygne blanc ») pour agression et outrage. Ce dernier s'était notamment moqué du fait que le « noble chauve » ne pouvait se payer son propre domestique et que sa bien-aimée était une « femme frivole ». En d'autres termes : « Le chauve est fauché et sa femme est une traînée ! » Quel affront ! Le noble en était tellement enragé qu’il exigea même la peine de mort pour le domestique. Mais la haute cour des chevaliers refusa – les deux belligérants avaient tous deux probablement bu plus que de raison.

Et les habitants de Nierstein ont toujours été indulgents à ce sujet... Aujourd’hui, bien sûr, des gens très amicaux et pacifiques vivent ici au Geißmarer Hof. Mais cette histoire le montre : seul ce qui fut documenté a été transmis.

 

Eh bien voilà, cela nous amène à la fin de notre kulTour 1. Si vous remontez maintenant l’Oberdorfstraße à pied, vous serez de retour sur la place du marché en un peu moins de 5 minutes. Là, vous avez l’occasion de vous fortifier après notre visite ou de repasser notre visite en revue tout en dégustant un bon verre de vin Nierstein.
Si vous voulez en savoir plus sur l'histoire de Nierstein, nous vous recommandons les livres et brochures de l’association historique. Vous trouverez le lien correspondant sur le site Web.
Vous pouvez aussi commencer notre kulTour 2 à l’occasion – il part de l'hôtel de ville de Nierstein, juste au coin de la Bildstockstraße, passe par le plus vieux vignoble d’Allemagne et se termine à la tour de guet.
Est-ce que notre tour vous a plu ? Alors parlez-en à d’autres ! Nous nous en réjouissons !

Route vers la place du marché:

Also available in: Deutsch English Nederlands