Le Glöck

Le Glöck

  • Français
    • Allemand
    • Anglais
    • Néerlandais

Le « Glöck » de Nierstein, sous l’église St Kilian, est manifestement le plus ancien vignoble d’Allemagne – et il est non seulement connu pour ses excellents vins, mais son éloge est même fait dans une chanson :

 

Lorsque le duc Karlemann de Franconie
vint le long du Rhin,
Les cloches, dans un puissant chant,
venaient à sa rencontre à Nierstein.

 

Et solennellement, les conseillers s’y sont rendus,
servant au prince, dans un esprit de loyauté,
le vin d’honneur doré en guise de bienvenue.
Les cloches l’accompagnent en retentissent.

 

Le Duc boit le verre d’une seule traite
et demande : d’où vient ce breuvage délicieux ?
De la colline, là où se trouve l'église
et où le son des cloches souffle dessus.

 

Alors, Karlemann, pensif, regarde la colline,
lève son verre haut et décrie à haute voix :
« Ceci est le véritable vin du Rhin !
Et Glöck sera son nom ! »

 

C'est ainsi que le vignoble « Glöck » aurait reçu son nom, selon son ancien propriétaire Philipp-Josef Finck. Mais qui est ce « Karlmann » qui fait tant l'éloge du vin et de sa vigne dans le poème ? Hans-Peter Hexemer, de l'association historique de Nierstein, le sait :
Nous sommes en l’an 742 de la période carolingienne. Le propriétaire franconien Karlmann, le fils de Karl Martell, se déplace de palatinat en palatinat pendant cette période et visite ses domaines. C'est pourquoi la première mention documentaire de Nierstein remonte à l'année 742 ; et le document qu’il a rédigé concernant la donation de l’église Sainte-Marie, l’actuelle église Saint-Kilian, ainsi que de toutes ses dépendances au diocèse de Würzburg. Et c’est dans ce contexte que la belle histoire a surgi, celle selon laquelle Karlmann a entendu les cloches, a bu le vin et a par conséquent donné le nom de « Glöck » au vignoble.

 

D’accord, mais cette histoire est-elle vraie ?
« Une part est constituée de documents historiques, l’autre de belles légendes. À ce stade, Nierstein préfère s’en tenir à la légende. »
En tout cas, le fait est que le vin du Glöck est en effet extrêmement bon et a également été primé à plusieurs reprises ! Et c’est un peu l’essentiel. Alors, bravo Karleman, à toi, à ton poème et au Glöck !
(EFFETS SPÉCIAUX TOAST)

 

Pour savoir comment vous rendre à la prochaine station, vous pouvez consulter la carte plus bas sur le site Web.

Route vers la station suivante:

Presbytère catholique

Le Glöck

  • Français
    • Allemand
    • Anglais
    • Néerlandais

Le « Glöck » de Nierstein, sous l’église St Kilian, est manifestement le plus ancien vignoble d’Allemagne – et il est non seulement connu pour ses excellents vins, mais son éloge est même fait dans une chanson :

 

Lorsque le duc Karlemann de Franconie
vint le long du Rhin,
Les cloches, dans un puissant chant,
venaient à sa rencontre à Nierstein.

 

Et solennellement, les conseillers s’y sont rendus,
servant au prince, dans un esprit de loyauté,
le vin d’honneur doré en guise de bienvenue.
Les cloches l’accompagnent en retentissent.

 

Le Duc boit le verre d’une seule traite
et demande : d’où vient ce breuvage délicieux ?
De la colline, là où se trouve l'église
et où le son des cloches souffle dessus.

 

Alors, Karlemann, pensif, regarde la colline,
lève son verre haut et décrie à haute voix :
« Ceci est le véritable vin du Rhin !
Et Glöck sera son nom ! »

 

C'est ainsi que le vignoble « Glöck » aurait reçu son nom, selon son ancien propriétaire Philipp-Josef Finck. Mais qui est ce « Karlmann » qui fait tant l'éloge du vin et de sa vigne dans le poème ? Hans-Peter Hexemer, de l'association historique de Nierstein, le sait :
Nous sommes en l’an 742 de la période carolingienne. Le propriétaire franconien Karlmann, le fils de Karl Martell, se déplace de palatinat en palatinat pendant cette période et visite ses domaines. C'est pourquoi la première mention documentaire de Nierstein remonte à l'année 742 ; et le document qu’il a rédigé concernant la donation de l’église Sainte-Marie, l’actuelle église Saint-Kilian, ainsi que de toutes ses dépendances au diocèse de Würzburg. Et c’est dans ce contexte que la belle histoire a surgi, celle selon laquelle Karlmann a entendu les cloches, a bu le vin et a par conséquent donné le nom de « Glöck » au vignoble.

 

D’accord, mais cette histoire est-elle vraie ?
« Une part est constituée de documents historiques, l’autre de belles légendes. À ce stade, Nierstein préfère s’en tenir à la légende. »
En tout cas, le fait est que le vin du Glöck est en effet extrêmement bon et a également été primé à plusieurs reprises ! Et c’est un peu l’essentiel. Alors, bravo Karleman, à toi, à ton poème et au Glöck !
(EFFETS SPÉCIAUX TOAST)

 

Pour savoir comment vous rendre à la prochaine station, vous pouvez consulter la carte plus bas sur le site Web.

Route vers la station suivante:

Presbytère catholique

Also available in: Deutsch English Nederlands